FR
FR
CasaLasDunas
CasaLasDunas

Arrêtez d’épargner, achetez encore une maison!
En pleine crise économique cela semble ridicule mais il est prouvé que c’est plus intéressant d’investir dans des briques que de mettre vos économies dans les mains d’une banque.

Investir dans l’immobilier

La bourse internationale “Second Home International” qui a eu lieu dans la ville de Utrecht au Pays Bas n’attire pas moins de monde que les éditions précédentes. La phrase la plus marquante c’est: il vaut mieux acheter de la brique que d’investir son argent aux actions ou mettre sur un compte d’épargne! C’est ce que nous déclare l’agent immobilier Hans van Let, une citation assez remarquable pour le climat de crise et poursuit en disant que “pour 96.000 Euro sur la table, vous êtes l’heureux propriétaire de 90 mètres carrées dans un complexe d’appartement avec piscine.”

Si vous avez à disposition un budget plus grand, il y a aussi d’autres offres. Hans van Let qui se trouve avec le stand de sa société CasaLasDunas à l’entrée de la bourse dit que “la plupart des visiteurs comprennent que le temps est mûr d’acheter une deuxième résidence car il y a une nouvelle base de négociation dû à la crise économique. C’est maintenant le temps idéal pour investir dans l’immobilier dû à la chute des pris; les pris vont se redresser d’ici un an ou cinq ans,” estime van Let.

Investir dans l’immobilier
A la Costa Blanca c’est très attractif pour un particulier d’investir dans l’immobilier ceci due aux augmentations de la plus-value d’environ 10%, et d’autre part avec les possibilités de location que nous offrons. Mais aussi pour des investisseurs nous avons des propositions très attrayantes.

Les pris des terrains à bâtir ont doublé depuis 1994 et dans les régions touristiques même plus que doublé. L’Espagne est donc aussi le seul pays dans EU qui a réalisé pendant les dix dernières années une plus value sur l’immobilier en tenant compte l’inflation.

Vente internationale
Ces dernières années il y a environs 100.000 maisons par an qui ont été vendue à des étrangers. Selon les statistiques les plus gros acheteurs sont les Anglais suivi par les Allemands, Neerlandais, Scandinaves, Belges et Français.

Due aux problèmes économiques en 2002 la demande des acheteurs Allemands a fortement diminuées. Due à la chute de la Livre Sterling de nombreux propriétaires Anglais ont mis leur bien en vente à des pris défiant toute concurrence mais la demande Norvégienne reste forte.

Perspectives d’avenir
A cause de l’effet baby boom en Europe de l’ouest (la première génération de la période après-guerre est pensionnée d’ici 5 à 10 ans) la demande de biens fonciers augmenteras encore. L’OECD estime que dans les 10 ans à venir encore 5 million de pensionnées nord Européen viendrons s’établir en Espagne.

L’ICEX organisation d’exportation Espagnole a estimé qu’il faudra encore bâtir 600.000 nouvelles maisons dans les 20 ans à venir pour satisfaire à la demande.

La NBBL fédération Norvégienne de construction qui compte 600.000 membres, a fait une recherche et déclare que la moitié de leur membres retraités désirent acquérir une propriété en Espagne pour y résider en permanence. Et par ce que les lieux populaires balnéaires sont fortement remplies on voit un mouvement des chantiers vers des lieux ou il y a encore de la place en abondance (provinces Murcia et Almería).

Les pronostics pour l’avenir c’est qu’après cette période de crise, les prix vont de nouveau augmenter et que dans les années à venir on escompte une augmentation de 10% par an.

Voulez-vous être informé sur des possibilités d’investir aux biens immobiliers en Espagne? Contactez nous.